Monthly Archives: mars 2014



La Gestion Terminologique

20,Mar,2014

La capacité à gérer la terminologie dans n’importe quelle langue est primordiale pour conserver l’image de marque au sein des différents marchés sur lesquels vous intervenez. Quelles sont les meilleures pratiques à adopter pour atteindre cet objectif ?

Il est tout d’abord nécessaire de donner une définition de la gestion terminologique ; ou plutôt, définir ce qu’est la terminologie avant même d’en concevoir sa gestion. La terminologie est essentiellement un mot (ou une phrase courte) qui définit un concept. La terminologie devient un enjeu majeur sur les marchés de langue étrangère, puisqu’un concept clairement défini par un seul et même terme dans une langue peut se traduire par plusieurs termes dans une autre. Certains peuvent être incorrects dans une situation donnée alors que d’autres auront un sens équivalent dans un même contexte. D’où le besoin d’établir une stratégie en matière de terminologie : car si vous faites appel un traducteur différent pour chaque service au sein de votre structure, vous ne tenez pas à ce que la dénomination de vos produits change d’une semaine à l’autre (même si les termes employés sont aussi valables les uns que les autres). Sans indications précises données aux traducteurs, de telles incohérences peuvent facilement arriver. Prenons comme exemple le secteur de la traduction. Il existe toutes sortes d’appellations pour définir ce que nous faisons : agence de traduction, bureau de traduction, prestataire de services linguistiques, agence de localisation…ces termes sont tous plus ou moins semblables mais il est plus cohérent d’avoir une seule approche dans la manière dont l’on se définit.

Quelle est donc la meilleure façon de gérer la terminologie ? Il existe différents procédés allant d’un simple tableau Excel ou Word, dans lequel vous pouvez inscrire les termes dans différentes langues, aux bases de données terminologiques plus complexes fournissant un contexte, des définitions et des termes interdits (qui ne doivent jamais être employés) stockés sur une plateforme cloud accessible à un certain nombre d’intervenants. Le réel avantage de systèmes plus complexes réside dans le fait qu’ils puissent être utilisés conjointement avec des systèmes de gestion de projets de traduction pour que le traducteur n’ait pas à effectuer de vérification manuelle et puisse utiliser le bon terme : les logiciels les plus poussés alertent automatiquement le traducteur lorsqu’un terme de la base de données apparait dans le texte. En outre, le prestataire de services linguistiques peut ensuite mettre en place une vérification automatique pour s’assurer que le traducteur a pris en compte les suggestions de la base de données terminologique.

Une fois avoir décidé de la méthode que vous allez utiliser pour gérer la terminologie, vous allez devoir instaurer une procédure en vous appuyant sur un nombre de facteurs clés :

  • Quels termes doivent être intégrés à la base de données terminologique ?
  • Qui est en charge de la traduction des termes en langue étrangère ?
  • Est-il possible d’intégrer les données préexistantes à la base de données terminologique ?
  • Avez-vous besoin de métadonnées associées (définitions, images, contexte, etc.) ?
  • La traduction nécessite-t-elle une validation ?

Vous devrez également prendre en compte les nouvelles technologies ainsi que la meilleure manière d’appréhender le processus en fonction des nouveaux mots et termes qui viendront enrichir votre contenu. Vous devrez également vous assurer que l’ensemble des acheteurs (et même les employés traduisant du contenu de manière occasionnelle) au sein de votre structure soient informés de l’existence de la base de données afin qu’ils se servent des traductions appropriées.

Bien que cela puisse paraitre plutôt décourageant, la mise en œuvre d’une bonne stratégie de gestion de la terminologie peut vous épargner des modifications importantes et coûteuses par le futur. Pour davantage de conseils ou tout simplement si vous avez une question à propos de la gestion terminologique, n’hésitez pas à nous contacter.