Pourquoi le « mot de l’année 2015 » soulève-t-il tant de polémiques ?

11,Jan,2016

 

Depuis des années, l’Oxford English Dictionary (OED) publie son « Mot de l’année », à l’aide des lexicographes et des employés de la presse universitaire d’Oxford qui examinent de manière scrupuleuse les mots les plus prometteurs et les plus communément utilisés au cours des 12 derniers mois, dans le but de sélectionner leur vainqueur. D’après les résultats des années précédentes, tels que « vape » (en français : vapoter) en 2014 ou « selfie » en 2013, on peut constater très rapidement que les mots sélectionnés reflètent le climat social et culturel de l’année en cours. Le mot sélectionné cette année représente la joie, ce qui est incontestablement positif. Il a déjà été utilisé des milliards de fois exclusivement pendant l’année 2015[1], mais alors pourquoi a-t-il fait couler tant d’encre ? La raison est simple : cette année, ce n’est pas un mot qui a été choisi mais bel et bien un smiley.

L’émoticône représentant un visage souriant avec des larmes de joies (tears of joy©) a battu des propositions telles que « Brexit » (mot représentant le scénario de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne) et « they » (équivalent de « ils » en français mais utilisé comme pronom neutre singulier), remportant ainsi la première place tant convoitée. Pour certains, les emojis (des petites images qui représentent toutes sortes de choses, allant des personnes aux animaux, de la nourriture aux drapeaux nationaux…) s’intègrent naturellement dans la vie de tous les jours et apportent ainsi aux gens une solution de communication rapide, personnalisée et efficace. En effet, comme l’ont fait remarquer les membres de l’OED, le fait qu’une image remporte le titre de « Mot de l’année » témoigne bien de la demande actuelle de la société, orientée vers « le visuel, l’expressivité et l’immédiateté » [2]. Cependant, pour d’autres personnes, les emojis représentent une paresse supplémentaire dans la communication et une régression au niveau de la langue. Maintenir l’attention des gens devient aujourd’hui de plus en plus compliqué, c’est pourquoi les images commencent à accompagner voire à remplacer le langage dans nos vies de tous les jours.

Toutefois, la montée en puissance des emojis est-elle vraiment le signe d’une société vivant dans l’indifférence, où l’utilisation de la langue moderne est en déclin ? Ou devrions-nous voir cela comme un signe d’optimisme qui montre à quel point la société d’aujourd’hui désire communiquer ? Ils sont utilisés depuis près d’une décennie mais aujourd’hui leur utilisation a augmenté de manière exponentielle jusqu’à ne plus être exclusivement utilisés par les jeunes, mais aussi par les parents sur leurs publications Facebook et même les grands-parents essayant tant bien que mal de maîtriser SMS et WhatsApp.

Ils continuent néanmoins à diviser l’opinion publique et le fait que les emojis aient été élus « Mot de l’année 2015 » par l’OED va sans aucun doute ajouter de l’huile sur le feu et amplifier des débats déjà virulents. Chez The Translation People, les avis sont mitigés. Certains d’entre nous sont des fervents utilisateurs d’emojis, comme Andy Murray (voir son tweet sur son mariage composé exclusivement d’emojis [3]), tandis que d’autres préfèrent s’exprimer confortablement en restant fidèles à l’utilisation de l’alphabet latin. Peu importe dans quel camp vous vous trouvez, vous ne serez pas seul car les débats sur les emojis, tout comme leur règne actuel, ne montrent aucun signe de ralentissement.

                                                                            tearsofjoyxl

© Image : domaine publique. « Oxford English Dictionary’s 2015 Word of the Year » : l’émoticône représentant un visage souriant avec des larmes de joie.

 

[1] Oxford Dictionaries Word of the Year 2015 is… (Oxford Dictionaries: 16 Novembre 2015) http://blog.oxforddictionaries.com/2015/11/word-of-the-year-2015-emoji/
[2] Oxford Dictionary swaps Word of the Year for public’s favourite emoji (Hannah Furness for The Telegraph, 17 Novembre 2015). http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/howaboutthat/11999230/Oxford-Dictionary-swaps-Word-of-the-Year-for-publics-favourite-emoji.html
[3] https://twitter.com/andy_murray/status/586811114744320000