– .-. .- -.. ..- .. .-. . en morse

08,Juil,2012

Le morse est en train de célébrer son 175e anniversaire. En effet, les premiers messages ont été transmis en Septembre 1837. Fait intéressant, le désormais célèbre code n’a apparemment pas été mis au point par son homonyme Samuel Morse, mais plutôt par Alfred Lewis Vail.

Le code comme l’avait inventé Mr Morse fonctionnait comme un sismographe: un stylo, un morceau de papier et un pendule que Morse avait pris sur une vieille horloge. Sans courant, le stylo restait sur une ligne droite mais lorsque le courant jaillissait le stylo déviait de son axe et enregistrait les pointes dessinées. A partir de ces pointes un certain nombre de combinaisons ont été déterminés, et donc déchiffrées à l’aide d’un code.

Le machiniste et inventeur Alfred Vail a eu l’idée de transformer la circulation du courant en un choc électrique et d’équiper la machine de Morse d’un bouton-poussoir. Cela a créé le son familier que nous connaissons aujourd’hui. Les différentes combinaisons de signaux courts et longs (et les pauses) sont directement attribuables à l’alphabet.

Le langage codé peut être utilisé grâce à l’électricité ou à la lumière. Lorsque les navires le nécessitent, ils peuvent se rabattre sur la transmission par lumière, à condition qu’un autre navire soit en vue.

Nous avons également appris qu’il existait également différents alphabets pour le code Morse. On peut distinguer des versions pour le grec, le cyrillique, l’hébreu, l’arabe, le chinois, le japonais et le coréen.

Enfin saviez-vous que, « – .-. .- -.. ..- .. .-. . » signifie « traduire » en morse? C’est ce que nous faisons de mieux!